Le grand secret de l’islam

LIVRE COMPLET, 96 pages
mise à jour le 17.08.2015

***

SYNTHÈSE, 1ère partie (résumé), 8 pages
mise à jour le 26.11.2015

***

SYNTHÈSE, 2ème partie (sources et bibliographie), 10 pages
mise à jour le 14.07.2015

898 thoughts on “Le grand secret de l’islam

  1. Votre recherche est plutôt tendancieuse. Le Coran on le sait est le seul livre aujourd’hui qui n’a véritablement connu bcp de modification. Il se transmet de mémorisation en mémorisation. Vous ne trouvez pas que c’est extraordinaire que c’est le seul livre qui se récite comme une hymne international? On ne peut pas défendre une thèse avec des aurait, parait-il et que sais-je encore. Selon vous au prix de quelle faveur les milliers et des milliers de croyants musulmans récitent-ils à longueur de journées le coran tout entier? Sont-ils des cons, des insensés, des irresponsables. Vous aimez pas le prophète (SAW) c’est votre choix, mais vous le savez que vous ne pouvez pas démonter une religion qui a traverse tout ce siècle sur la base de quelques recherches sans fondements. Les liens entre religions existent énormément, on pas besoin de réinventer la roue. Le coran a le mérite de faire le rappelle de toutes les religions révélés et c’est normale, car c’est sur la base d’un seul et unique Dieu (Allah) que ces révélations nous viennent (à toi de croire ou de ne pas croire, Dieu s’en moque éperdument, si tu as une autre destination c’est à toi de l’assumer). La langue arabe a le mérite de nous avoir inventer les 10 chiffres qui nous servent à réaliser différentes opérations avec les chiffres romains vous ne pouvez pas effectuer certaines opérations, sinon essayez la multiplication de 123445321765 x 6785432198, vous me donnerez des nouvelles. Si Dieu tout puissant avait choisi une langue pour la lecture du Coran et sa récitation c’est tout simplement pour ne pas le dénaturer dans la traduction d’une langue à une autre. Les autres livres révélées ont connu se sort et dénaturées de leur contenu. Tout cela est débat stérile Dieu dit dans le coran: ” Nous leur montrerons nos signes dans l’univers et en eux-m^mes, jusqu’à ce qu’il devienne évident que c’est la vérité”. S41 V53. “Il y a sur terre des preuves pour ceux qui croient avec certitude; ainsi qu’en vous mêmes. N’observez vous donc pas? S51 V20. “Et ils t’interrogent au sujet de l’âme, Dis: “l’âme relève de l’ordre de mon seigneur, Et on ne vous a donné que peu de connaissance” S17 V85. On peut rappeler autant de versets semblables et indéfiniment car le coran est un condensé de plusieurs ou de toutes choses. Si celui en lisant n’a pas compris en réalité il ne connait pas son but ou sa destinée.
    Excusez-moi du peu!

    • Bonsoir Abdou,

      Vous n’imaginez pas le nombre de commentaires du même tonneau que le votre, ou comme le précédent (celui de Maouedj), qui parviennent sur ce site. Je publie ceux-là à titre d’exemple de l’incompréhension totale de leurs auteurs vis à vis des principes de la recherche scientifique et des études dont je rends compte dans Le grand secret de l’islam. Et par là, de la production de commentaires totalement hors sujet, qui ne font que présenter la foi musulmane, sans aucune considération scientifique. Au moins avez-vous la décence élémentaire, contrairement à d’autres, de ne pas m’insulter. Et de reconnaître que débattre “recherche scientifique” contre “foi” est totalement stérile.

      • Premièrement, vous faites exprès d’écrire Allah au lieu de Dieu et c’est bien pour inciter vos lecteurs à penser qu’Allah est le Dieu des musulmans et Dieu est Celui des autres !

        Deuxièmement, si vous voulez que nous vous prenions au sérieux, écrivez que le Prophète et Messager de DIEU (Allah), le Sceau des Prophètes s’appelle MOHAMED (SWS) et non Mahomet ! Dans le Noble Coran, Dieu nous parle de MOHAMED et non de Mahomet !

        Et troisièmement, vous n’imaginez pas le nombre de personnes depuis la création d’Adam (PSL) et depuis le début de l’Islam qui ont essayé, je dis bien essayé, de raconter des histoires rocambolesques sur l’Islam. Vous ne parviendrez jamais à éteindre la Lumière de Dieu. D’autres ont essayé et se sont cassé les dents !

        Votre “essai” est un ramassis de mensonges.

        Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage !

        Vous n’avez malheureusement pas la chance d’avoir été guidé par ALLAH (DIEU) vers l’Islam et c’est bien dommage pour vous. Je vous le souhaite.

        Regardez l’histoire de ce député néerlandais qui était islamophobe et qui s’est converti à l’Islam après avoir lu seulement 4 sourates du Noble Coran et prenez en de la graine et qu’Allah vous guide vers son Chemin.

      • 1) Le Dieu des Juifs a fait alliance avec le peuple Juif. Ce ne peut pas être le Dieu des musulmans.
        Le Dieu des chrétiens est Père, Fils et Esprit Saint. Ce ne peut pas être le Dieu des musulmans.
        Ecrire Allah au lieu de Dieu n’est qu’une facilité pour renvoyer les lecteurs au sens spécifique de Dieu en islam. D’ailleurs, pour les chrétiens arabes, Allah est le nom qu’ils donnent à Dieu, qui est Père, Fils et Esprit Saint.

        2) Tous ceux qui, francophones, tergiversent sur l’usage de Mahomet qui ne serait pas le vrai nom, etc., ne méritent pas d’être pris au sérieux. Est ce que vous chouinez sur Mamadou ? Sur Mamad, Mouhamed, Mouhammadou, Mahamadou, Mamoudou en Afrique de l’Ouest, Muhammedi en albanais, Mohand pour les Berbères, Mohammed, Mohamed ou M’hamed en arabe, Muhammad en anglais, Mahoma en espagnol, Magomed dans le Caucase, Megumettu en corse, Maometto en italien, Mihemed en kurde, Maomé en portugais, Maxamed en somalien, Mehmet en turc ? Quand on parle français, on parle français. On dit Londres et pas “Lonnedonne”, Berlin et pas “Berlinne”, Rome et pas “Rôma”, et ni les Anglais, ni les Allemands, ni les Italiens ne trouvent à y redire.

        3) “Eteindre la lumière de Dieu”, quelle formule ! Rien de moins que ça !
        Je n’ai rien à éteindre puisque rien n’a été allumé. Si Dieu était à l’origine de l’islam, il n’aurait pas laissé subsister de l’histoire des origines réelles de l’islam tous les vestiges qui démentent formellement le discours musulman.

        Comme cette pièce de monnaie chrétienne ghassanide où figure le nom du “divin prophète”, Mahomet/muhammad

        Monnaie ghassanide, 7e s.

        Comme la mosquée al-Aqsa de Jérusalem, dont la qibla pointe toujours à Pétra, et pas à La Mecque. D’ailleurs aucune mosquée ne pointe sa qibla vers La Mecque avant 727 et celle de Banbhore, au Pakistan (cf. Dan Gibson, Quranic Geography)

        Extrait Quranic Geography Dan Gibson

        Comme les horribles manuscrits coraniques raturés qui montrent physiquement toute l’entreprise d’édition, de rature, de correction et de réécriture à laquelle se sont livrés les premiers musulmans pour aboutir au Coran

        Wetzstein II 1913 - folio 210v

        Quant à ce député néerlandais, espérons que grâce à cela il ne subira pas le sort de Theo Van Gogh… Tout comme moi, il avait lu le Coran. En entier. Et il en avait pris de la graine.

  2. J’affirmes que dans une recherche scientifique, on décrit et raconte sans partie pris, ni préjugé ou on suspend son jugement. Et je réaffirmes que vos recherches sont plutôt tendancieuses. Vous portez un jugement tendancieux. Si vous pensez que le résultat de votre recherche est le prolongement de la bible, à travers WARAKA et les judeonazareens, vous ne pensez pas que Waraka et ces derniers n’ont-ils pas eu assez de courages, de toupets pour s’assumer eux-mêmes que de faire recours à quelqu’un d’autre? Vous avez fait un parallèle entre certaines sourates du Coran et quelques extraits de la bible ou je ne sais quoi. Je vous disais tentot que le Coran est un condensé des 3 religions révélées. Beaucoup de sourates relatives à Moise, Abraham, Nabiu Issa, et même la mère de Nabiu Issa, relatent clairement leurs histoires mieux que dans la Bible, pourquoi cela? Waraka ou les judeonazareens ont-ils préféré refiler ces joyeux au prophete Mohamed (SAW) plutôt que de se faire eux même porte flambeau? Au dela de cette partie du Coran, voyons ce que vous pensez de la sourate le Fer ou le Tonnerre ou ce que pense Waraka à ces propos?
    Pour ma part je m’en tiens à cela: « Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu’on renie les versets (le Coran) d’Allah et qu’on s’en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’Enfer. »

    • Ce ne sont pas “mes” recherches. Je ne fais qu’un travail de vulgarisation de recherches établies et en cours. Considérez par exemple ce séminaire de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, et les diverses thématiques qui y sont abordées : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/1491/ Est-il tendancieux ? De parti pris ? Et vous même, êtes vous de parti-pris ? Quels sont vos préjugés ? Racontez nous donc comment est ce que vous parvenez à lire le Coran en suspendant votre jugement quant à sa nature divine de texte révélé…

      • Je suis confus d’entendre pareilles billeversées à chaque fois Abdou, vous-vous complaisez dans la bêtise, et une réligiosité radicale, ternie et apparante.
        Si Allah du coran existait, vous seriez la lumière du monde, mais je regrette de vous le rappeler: dans ce monde-ci c’est l’Occident la réference, ce à cause du judaïsme puis du christianisme.
        Et, le peuple juif excelle dans tous les domaines et est à la pointe de la technologie contrairement aux peuples arabes, demandez-vous d’où vient la puissance des USA et des autres.
        Et, nous savons très bien les regions du monde les plus hostiles à l’éthique, à la morale et à l’humanisme, et même à la science!
        Arrêtez de nous appeler mécréants ou vos autres insultes qui en fait vous reviennent, vous êtes les ténèbres de ce monde!

      • Moi j’ai la réponse : c’est parce que l’Occident, les Juifs et les chrétiens, ont volé la science des musulmans. Ils avaient tout plein de science, d’excellente science, et hop-là, tout a été volé, les brillants cerveaux musulmans ont été lessivés, et depuis, plus de science, plus de puissance, walou ! C’est un complot abominable.

  3. C’est fou, je ne trouve pas sur le web de trace des deux doctrines opposées de l’islam sur la science que j’avais lues dans la presse avant l’âge d’internet.

    Les uns disaient que l’étude du livre de la Nature, écrit par Dieu, était prescrite au musulman au même titre ou plus encore que celle du Coran, que l’encre des savants valaient mieux que le sang des martyrs, etc, et ils citaient le Coran ou les hadiths.

    Les autres pensaient que la science n’a aucun intérêt parce que les lois de la nature sont des décrets divins révocables à tout instant. C’est cette dernière opinion qui semble faire autorité de nos jours, peut-être parce qu’elle épouse bien le dogme de la parole incréée de Dieu, irrévocable par nature.

    Historiquement je soupçonne que ce dogme a été édicté par un calife qui ne voulait pas que ses successeurs continuent à éditer sans cesse le Coran comme lui et ses prédécesseurs l’avaient fait. Si c’est le cas on peut dire qu’il a réussi.

    Ivan

    • C’est en effet le grand paradoxe de l’islam… Il mélange l’injonction de soumission absolue des hommes à Dieu, la croyance que le monde est par nature absolument soumis à Dieu, sans aucune liberté, jusqu’à la prédestination, tout en développant une batterie de commandements qui exigent des hommes qu’ils utilisent leur libre-arbitre pour choisir d’agir selon la volonté de Dieu. Liberté contre soumission, c’est un dilemme impossible, la définition même de l’injonction contradictoire …

      Qq illustrations :

      SOUMISSION ET PREDESTINATION

      S29,19 : “Ne voient-ils pas comment Allah commence la création puis la refait ? Cela est facile pour Allah.”

      S10,61 : “Il n’échappe à ton Seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident.”

      S10, 25 : “Allah appelle à la demeure de la paix et guide qui Il veut vers un droit chemin.”

      S29, 21-22 : “Il châtie qui Il veut et fait miséricorde à qui Il veut; c’est vers Lui que vous serez ramenés. Et vous ne pourrez-vous opposer à Sa puissance ni sur terre, ni au ciel; et il n’y a pas pour vous, en dehors d’Allah, ni allié ni secoureur.”

      S13,27 : “Ceux qui ont mécru disent : “Pourquoi n’a-t-on pas descendu sur lui (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur? ” Dis : “En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent”

      S3,145 : “Personne ne peut mourir que par la permission d’Allah, et au moment prédéterminé.”

      S7, 178 : “Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants.”

      Hadith 1.6.315 de Boukhari : “Pour chaque matrice [utérus], Dieu a désigné un ange qui dira : Seigneur, une goutte de sperme ; Seigneur un caillot de sang ; Seigneur un morceau de chair. Puis, si Dieu veut terminer sa création, l’ange demandera : Seigneur, un garçon ou une fille ? Un malheureux ou un heureux ? Quelle sera sa subsistance ? Quel sera le terme de la vie ? Tout cela sera inscrit tandis qu’il sera dans le ventre de sa mère.”

      S57,22 : “Nul malheur n’atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l’ayons créé; et cela est certes facile à Dieu”

      S10,99 : “Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?”

      LIBRE ARBITRE DES CROYANTS

      S4, 59. “Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager”

      S3,110 : “Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah”

      S2,218 : “Certes, ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d’Allah, ceux-là espèrent la miséricorde d’Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

      S4,74 : “Qu’ils combattent donc dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future.”

      S4,75 : “Et qu’avez vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la cause des faibles”

      S5,76 : “Les croyants combattent dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut”

      S2135 : “Ils ont dit: “Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie”. – Dis: “Non, mais suivons la religion d’Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les Associateurs”

      S33,50 : ” Ô Prophète! Nous t’avons rendue licites (…) toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle”

      S2,223 : “Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez

      S10,41 : “Et s’ils te traitent de menteur, dis alors: «A moi mon œuvre, et à vous la vôtre. Vous n’êtes pas responsables de ce que je fais et je ne suis pas responsable de ce que vous faites”

      Je vais arrêter là la litanie. La lecture du Coran a de quoi rendre fou à force d’injonctions contradictoires…

      • @Olaf :
        Vous êtes un sacré menteur et vous le savez parfaitement ! Cela est indigne de vous de mentir de la sorte.

        Il faut connaître le contexte de la Révélation de ces Versets avant de les indiquer l’un après l’autre et de s’en moquer ensuite.

        Tous les Versets que vous avez indiqués ont été révélés à une période bien précise à des peuples bien précis et ils ont tous une explication intelligente et logique.

        Quand vous citez un Verset du Coran, citez toujours le Verset précédent et le Verset suivant et essayez, je dis bien essayez de connaître le contexte de leur Révélation. Car dans le Noble Coran, TOUT a une explication et il n’y a AUCUNE contradiction.

        D’autres avant vous ont essayé et ils se sont cassé les dents !

  4. Chers Messieurs,
    Votre étude séduisante rejoint mes propres travaux et conclusions sur les origines et le développement de l’islam. Toutefois, elle souffre de ombreux problèmes de méthodologie :
    – Le principal est que l’étude sert le catholicisme romain dans sa concurrence messianique et globalisante à l’islam. Le catholicisme romain est bâti sur une extraordinaire falsification de l’histoire et des textes primitifs, qui n’a rien à envier à l’islam et est peut être même pire puisqu’elle a conduit à l’inquisition, à la colonisation et au ralliement à la modernité, avec son milliard de mort. Je renvoie à l’étude de mon collègue Me Gaston Vogels, « Deux mille ans de pâturage ».

    – Le second est le point de vue historique critique, avec sa tare matérialiste. Jamais vous n’envisagez la transcendance, avec son irruption dans le présent, ni le déterminisme historique. Or sans ces deux coordonnées, vous raisonnez en une seule dimension. Le cheminement de l’humanité sous le poids de ses erreurs et la volonté de Dieu sont deux données incontournables pour comprendre l’action des hommes. Et si Dieu avait voulu l’Islam, et permit sa fabrication en inspirant des individus choisis pour le faire, tout comme il l’a fait avec l’église catholique romaine ? Et si les hommes avaient pêché partout de la même manière, pour amener à la condamnation eschatologique de tous les cultes, ce qu’ils annoncent tous, y compris le catholicisme romain qui a prophétisé sa propre fin (i-e la prophétie des papes de saint Malachie). Le même travail de déminage du mythe politico-religieux musulman (aussi salutaire soit t-il) pourrait être mené contre le christianisme et aboutirait aux mêmes conclusions, hélas erronées faute de considérer l’histoire des religions autrement que du point de vue matérialiste. Dés lors vous tombez sous le reproche fait aux musulmans, vous servez votre ambition de pureté : le catholicisme romain c’est bien ! l’islam c’est mauvais ! Or les deux sont vrais, il y a du mal dans l’islam (falsification, manipulation, ambitions politiques personnelles délirantes, etc) mais aussi beaucoup de bien, de part sa morale sociale et son rôle de transmetteur des sciences et des traditions antérieures. Sans l’islam, il n’y aurait eu ni la Renaissance, ni Vatican II, ni la modernité dans son ensemble, événements dramatiques qui sont pour vous des bienfaits dans votre dialectique progressiste, dialectique piteuse qui n’a rien à envier aux marxistes et amené à toute iles horreurs de l’occident (marxisme, nazisme, sionisme, globalisme satanisant).

    – Le troisième est l’affirmation péremptoire que Mohamed n’a eu aucune expérience spirituelle, car il se serait inspiré de textes antérieurs et d’un messianisme ambiant. Là on est dans la pathétique car à moins d’interroger l’intéressé, je ne vois pas comment cette critique peut lui être adressée. C’est un a priori haineux contre un homme, qui peut tout à fait être adressé à Jésus, comme le font les juifs rabbiniques. Qu’est-ce que ce petit rabbi crucifié par les romains et sa mère, engrossée hors mariage, qui sont devenus les idoles d’une hérésie pour grco-romains et déjudaïsés ? Jésus a repris tous les textes antérieurs et n’a rien écrit. Tout comme Bouddha, qui est resté hindouiste alors que Jésus demeurait juif jusqu’au bout des ongles (“la loi ne passera pas” dit t-il). L’entourage de Mohamed est issu du cercle judéo-nazaréen de saint Jacques, tout musulman le sait pour avoir lu St Jean, où Mohamed est annoncé clairement par les rabbins venus interroger Jean le baptiste sur son cousin Jésus, et l’eschatologie musulmane reprend ou plutôt confirme celle de l’apocalypse de saint Jean (auquel vous ne faites jamais allusion).

    – Le quatrième est plus personnel. J’ai apprécié votre travail, qui rejoint d’autres travaux et confirme le haddith selon lequel toutes les formes d’exégèse islamiques (72) seront réprouvées par la venue de Mahdi car bâties sur le mensonge. Le Mahdi, qui est bien distinct de Jésus dans les sources chrétiennes où il est qualifié de “cavalier fidèle et véritable”, apportera l’interprétation définitive comme Jésus l’a fait du judaïsme. Il abolira l’islam actuel dans ses apostasies et les exégètes seront ses pires ennemis, ne le suivant que sur la menace de son épée. Je vous renvoie à Ibn Arabi, “Les illuminations de la Mecque” et la partie “Le Mahdi et ses conseillers”. Par contre, j’ai détesté cette arrogance catholique romaine en filigrane, nourrie de la modernité, qui se prend pour le juge de l’humanité, des prophètes et des hommes. Vous irez en enfer, avec votre Vatican que saint Jean appelle “la grande prostituée”, dans un bucher nourri de l’argent papier de vos maitres usuriers, apostat du judaïsme. Cela ne fait aucun doute. Calomnier les envoyés de Dieu postérieurs à la révélation abrahamique par laquelle on justifie son autorité, voilà une faute typiquement juive, qui vous met dans le rend des associateurs comme chrétien (tout de même quelle bande d’idolâtres avec leurs statues de saints et de pères fondateurs et le culte qui leur est rendu, Jésus apprécierait !) et des réprouvés, comme continuateur de la mission d’apostasie du judaïsme rabbinique (qui a produit la modernité). Mohamed était l’envoyé de Dieu et la preuve est donnée par ce simple rappel : satan n’aurait jamais permis l’islam, qui le tient comme ennemi. Par contre, il a infiltré toutes les religions, qu’il essaie d’unir dans une apostasie globale sous l’égide de l’ONU, plan dans lequel le catholicisme romain s’est couché comme une femme de petite vertu en parallèle de son implication dans le capitalisme boursier (il faut lire les études documentées des Témoins de Jéhovah à ce sujet).

    Cette entreprise de vérité qui est la vôtre est en réalité à double tranchant : certes elle est nécessaire car elle montre que l’islam a été construit et ne doit pas être idolâtré, mais elle est dangereuse lorsqu’elle est un instrument du catholicisme romain contre la foi de millions de croyants. Votre entreprise est nécessaire (elle est justement eschatologique et apocalyptique) et doit être utilisée à bon escient, mais elle peut aussi servir satan et satan le sait. Il est le maitre du mensonge et est le plus habile pour le démontrer. Il est votre père et votre péché demeurera tant que vous ne produirez pas le même travail contre le catholicisme romain et toutes les autres formes de perversion de la pensée religieuse. Et c’est là que l’on vous attend ! La vérité est une, elle ne peut dénoncer un mensonge pour en servir un autre, sans doute plus monstrueux encore. L’enfer, vous dis-je !

  5. Voici un témoignage concret qui illustre à merveille votre point de vue sur la vision messianique de l’islam

    AFP “L’ex-jihadiste F. Benyettou témoigne de sa “déradicalisation””

    “Quand j’ai adhéré au discours radical, j’ai adhéré parce que je pensais qu’on allait sauver le monde, qu’on allait changer les choses, je pensais vraiment que les djihadistes étaient la seule alternative crédible pour changer toutes les injustices qu’il y avait dans le monde et en réalité ce n’est rien d’autre qu’une utopie.(…)
    La réalité c’est que petit à petit on nous amène à nous déshumaniser totalement. On ne cesse au fur et à mesure qu’on ait des doutes, de nous apporter de nouveaux concepts pour ne plus considérer les gens comme des êtres humains. C’était ça la réalité (…)”

    • On ne cesse au fur et à mesure qu’on ait des doutes, de nous apporter de nouveaux concepts

      Cette phrase illustre aussi parfaitement mon ressenti général sur l’Islam qu’illustre les échanges dans les posts précédents (Olaf/Djamila)

      On nous explique que l’islam c’est simple et droit :La parole de Dieu s’est concrétisé dans le Coran par l’intermédiaire de Mahomet. Il suffit donc de suivre à la lettre le Coran pour gagner son paradis terrestre puis céleste

      Mais quand comme vous l’avez fait, on exprime des doutes à cause de contradictions comme vous l’avez fait en citant les versets, on nous explique que finalement c’est pas si simple, que si le Coran est valable de tout en temps et en tout lieu, en même temps il faut le contextualisé, voire abroger des sourates par d’autres, tout en les conservant dans le Coran

      Et à la fin, on vous explique que l’Islam c’est simple, c’est droit, mais que vous ne pouvez rien comprendre par vous même à cause de la complexité (pardon la richesse) du Coran. Qu’il vous faut donc apprendre l’arabe que vous ne connaîtrez d’ailleurs jamais assez bien et vous referer à des savants qui vous diront ce qu’il faut penser

  6. Bonjour Olaf,

    Un gran bravo pour ton bouquin. J’avais déjà les 2 tomes de Édouard Marie Gallez mais je t’avoue que ton doc m’a beaucoup aidé à clarifier / consolider pas mal de points.
    J’ai été pas mal interpellé par un sujet en particulier et je souhaitais savoir si tu pouvais nous en dire un peu plus:

    “Otman a développé pour les soutenir l’établissement « d’amsar », des villes-garnisons qu’il fait construire ex nihilo comme bases pour la conquête. Elles permettent d’y regrouper les troupes arabes, leurs servants et leurs familles. Ils y sont ainsi préservés ethniquement et idéologiquement de la fréquentation des populations à conquérir et à contrôler – c’est ainsi que sont créées Koufa et Bassora dans l’actuel Irak, Fostat en Egypte, et il semble bien que La Mecque fut elle aussi l’objet de la création d’une ville nouvelle, comme on le verra plus tard”

    Cette hypothèse permettrait d’éclairer l’émergence de ‘lieux saint’ sur des lieux de peuplements exclusivement arabes (ne pouvant donc pas être contestés par d’autres populations plus enracinées dans ces territoires)

    • Il y a bien eu création d’une ville nouvelle à La Mecque, admettons que ce soit l’œuvre d’Otman. Cela ne peut pas être pour des raisons militaires, au fond d’une cuvette, alors qu’il n’y avait aucune population alentour à contrôler, arabe ou autre.

      Et si c’était justement pour cela que le site a été choisi comme nouvelle ville sainte, parce que c’était une table rase sur laquelle on pouvait écrire ce qu’on voulait sans risquer d’être contredit ? Oui mais pourquoi La Mecque plutôt que n’importe quel autre trou perdu dans le Sahara ? A cause de la source, Zam-Zam.

      De toute façon il faut absolument éclaircir la relation entre La Mecque, la pierre noire, et Petra.

      Ivan

      • Je suis en train de reprendre le texte du Grand Secret de l’Islam pour y intégrer les analyses de Dan Gibson à ce sujet. Il propose quelques pistes très intéressantes.

  7. @Olaf :
    Je ne vois nulle part sur la photo d’un ancien manuscrit du Coran ce que vous écrivez ci-dessus :

    “raturés qui montrent physiquement toute l’entreprise d’édition, de rature, de correction et de réécriture à laquelle se sont livrés les premiers musulmans pour aboutir au Coran”

    Essayez de trouver autre chose !

    Vous n’arriverez jamais à trouver des contradictions dans le Coran. D’autres avant vous durant 14 siècles ont essayé.

    Sur ce, je suis comme Abdou :
    « Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu’on renie les versets (le Coran) d’Allah et qu’on s’en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’Enfer. »

    • “Quand on a rien à dire on se tait! “Paroles de sagesse d’un Griot!

      -Tout ce qui est dans le coran est “vérité”-(??!!)
      je regrette de te dire que c’est selon ta folie que ton aveuglément est grand!
      Et vous autres qui voulez des preuves, sans honnêteté et libre arbitre, il est impossible d’aboutir à l’état de conscience, et vous depuis que l’islam vous a été obligé, vous restez dans la machination virale( tradition orale comme vous aimez bien l’affirmer) de vos parents, de cet entourage religieusement et scientifiquement xénophobe, et de vos vendeurs de rêves( Imams et cheikhs tous hantés par l’islamiquement correct).
      Voyez-vous dans l’article d’Olaf il y a tellement de points pouvant servir à une remise en question judicieuse et fondée. Mais à chaque fois, vous nous traitez de malfaiteurs, on se demande bien quand est-ce-que vous allez nous crussifier ! 😦

  8. @Djamila

    Ce verset ne vous choque pas ?

    Quand on est sûr d’avoir raison on ne fuit pas la discussion avec ceux qui ne sont pas d’accord. Au contraire on la recherche, car on est certain de pouvoir les faire changer d’avis.

    Ce sont les menteurs, ou au moins ceux qui ne sont pas sûrs d’eux qui évitent les discussions. Et justement ce verset ordonne aux musulmans de refuser toute discussion religieuse avec les mécréants…Un croyant sincère ne se comporte jamais ainsi. Est-ce que les témoins de Jehovah refusent la discussion ?

    Mieux encore : “sinon, vous serez comme eux”

    Ah bon ? Si un musulman accepte de discuter avec un mécréant, c’est le musulman qui change d’avis ?

    Mais alors c’est le mécréant qui a raison ! Ouvrez les yeux, celui qui refuse la discussion ne peut pas être du côté de la vérité, puisqu’il en a peur.

    Il y a autre chose dans ce verset qui devrait vous déranger : comment peut-on faire de la prédication quand on refuse de parler avec ceux qui ne sont pas convaincus d’avance ? La prédication est-elle interdite ou recommandée pour le musulman ? Cela ne peut pas être les deux en même temps.

    En tout cas Qaradawi ne se fait aucune illusion sur le rapport entre vérité et islam.

    http://www.postedeveille.ca/2013/01/sans-la-peine-de-mort-pour-apostasie-lislam-nexisterait-pas-aujourdhui-qaradawi.html

    Et il a choisi l’islam, c’est clair. Il n’espère pas convaincre ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, il veut seulement les tuer pour les faire taire. Il a choisi le camps du mensonge (et donc du crime) et il le sait.

  9. Olaf, une petite question sur la qibla des premières mosquées

    S’il s’avérait vrai que Petra (et non Jerusalem) eut été la 1ere qibla des (proto)musulmans … dans quelle mesure les thèses du père Gallez seraient remises en Cause?

    Merci d’avance pour la réponse et j’attends vivement ton prochain vidéo YouTube

    • Ce père gallez serait-il devenu un savant de l’Islam ?

      Qu’est ce que cela peut bien vous faire la direction de la Qibla pour la Salat des musulmans ?

      Les mécréants ne cesseront donc jamais ??

    • FelipeMartel,

      Suis en ce moment en train de boucler mon prochain livre, la Laïcité mère porteuse de l’islam. Assez obnubilé par ce projet en ce moment, j’ai donc un peu mis en pause la mise à jour du Grand secret de l’islam, que j’ai débutée pour y intégrer les travaux de Dan Gibson sur les qiblas anciennes et la ville de La Mecque. Ce qu’il a montré est que Pétra a été la qibla principale des Arabes à partir des années 620-630, mais que Jérusalem a aussi été une qibla.

      Cela ne remet pas en cause l’hypothèse de Gallez, mais l’enrichit, la précise. En gros, avec ces découvertes, on comprend que le mouvement politico religieux des Arabes du début du 7e siècle est aussi passé par Pétra (capitale des arabes nabatéens), et que cette ville, son sanctuaire, sa pierre noire et sa Kaaba avaient une importance capitale pour les premiers califes. Ceci ne contredit pas les origines syriennes (démontrées par l’archéologie, le Coran, l’histoire des Nazaréens), mais montre que le proto-islam était complexe, que plusieurs influences s’y exerçaient. Après l’échec du projet de Jérusalem (reconstruction du Temple pour faire revenir le Messie), les Arabes se sont rabattus vers Pétra, qui a constitué la direction principale de leurs qiblas, leur centre religieux, aux côtés de Jérusalem qui perdait peu à peu son statut central à la suite de la déception des espérances préchées par Mahomet et les Nazaréens (ce qui contribue à expliquer le désaveu de Mahomet par les Arabes, comme indiqué par Héla Ouardi dans son livre Les derniers jours de Muhammad, et par l’absence de références au “prophète” dans les témoignages d’époque).

      Cela donne de plus une explication très consistante pour expliquer la création de la ville de La Mecque. Le P. Gallez avait déniché un témoignage très ancien, des années 680, où un moine irakien expliquait que le sanctuaire des Arabes avait changé, qu’il était désormais dans le désert, qu’il avait changé de nom. C’est le témoignage le plus ancien dont on dispose qui pourrait se rapporter à La Mecque du Hedjaz. Le P. Gallez en avait posé l’hypothèse d’une création de La Mecque à cette époque par le calife en place (Muawiya).

      Gibson, par l’analyse des textes de tradition musulmane, celle de l’archéologie de Pétra et l’étude des premieres qibla propose qq chose de beaucoup plus précis et convainquant : en ce temps, c’est Abdallah ibn al Zubayr qui était gouverneur de Pétra (les traditions mentionnent La Mecque, mais c’est physiquement, géographiquement, impossible au vu des détails qui sont donnés quant à la localisation de cette pseudo “Mecque”, comme le temps de trajet qui la séparait de Jérusalem ou de Damas). Il s’est proclamé calife à Pétra (les traditions disent calife à “La Mecque”), contre les Omeyyades. Abd al Malik a envoyé son armée le déloger, détruisant la Kaaba de Pétra lors du siège de la ville à coups de catapulte, comme le disent les traditions musulmanes à propos de “La Mecque”. Mais ces mêmes traditions seraient alors complètement incohérentes s’il fallait localiser ce siège à La Mecque actuelle : il n’y a pas de murailles là bas, ni de rivière, comme le mentionnent pourtant ces traditions. Elles ont en fait été modifiées, on a changé le nom de Pétra en La Mecque. On a retrouvé par exemple ces boulets de catapulte à Pétra. Et Gibson montre que la topographie de Pétra correspond exactement à la description du “siège de La Mecque” donnée par les traditions. Dans son hypothèse, Zubayr se serait alors enfui avec la pierre noire, cherchant à se réfugier avec ses partisans loin de la portée des armées omeyyades. Il s’est installé sur le site de La Mecque du Hedjaz, à l’écart des itinéraires caravaniers, à l’abri, pensait-il. Là, il a recréé un sanctuaire d’Abraham et installé la pierre noire. Mais les armées omeyyades ont fini par le débusquer et le tuer, prenant le contrôle de ce “néo-sanctuaire” d’Abraham. Les Omeyyades ont cependant maintenu la qibla à Pétra.

      Il faut attendre la montée du parti abbasside, au début du 8e siècle, pour voir les 1eres qibla pointer à La Mecque (la 1ere mosquée à y pointer sa qibla est à Lahore au Pakistan, construite dans les années 720). Gibson estime que le choix de La Mecque du Hedjaz a alors été fait par les Abbassides, parce qu’il correspondait aux présupposés de la théologie islamique qu’ils étaient en train de construire : invention de la prophétie de Mahomet, qui justifiait les prétentions des califes au pouvoir, origines “abrahamiques” de l’islam à mettre dans un endroit vierge de toute influence chrétienne ou arabe. Ayant pris le pouvoir, à partir de 750, ils imposent peu à peu la qibla vers La Mecque. De plus, un tremblement de terre avait détruit les digues qui protégeaient Pétra au début du 8e s. La ville avait du être abandonnée, régulièrement inondée à cause de cela par les crues. Mais il faut attendre le 9e s. pour que toutes les nouvelles mosquées pointent la qibla à La Mecque, et pour voir cette ville se développer et apparaitre sur les cartes. C’est dans ces eaux là que les Abbassides promulgueront un édit fixant la qibla à La Mecque (pourquoi le faire si La Mecque avait réellement été la ville des origines ?). Ceci explique aussi pourquoi on ne trouve aucune trace du commerce des pseudo-mecquois qoréchites non seulement avant les premiers califes mais aussi après !

      Donc au global, cette hypothèse Gibson se révèle très intéressante pour enrichir le travail de Gallez, et préciser tout cela. Rappelons que l’hypothèse de Gallez, c’est l’invention du messianisme au 1er et 2nd siècles en milieu juif nazaréen, sa transmission aux Arabes via Mahomet, et la recomposition du messianisme en religion musulmane après Mahomet par les califes. Cela laisse beaucoup de place, beaucoup de choses à découvrir encore (comme je l’avais écrit dans ma conclusion).

      En aparté, une thèse monumentale sur les Ebionites vient d’être publiée. Elle tendrait à confirmer les hypothèses de Gallez en montrant la réapparition des Ebionites (dont les Nazaréens) dans l’entourage de Mahomet. Je viens de la commander, je vous en dirai plus bientôt

  10. Merci Olaf pour cette réponse si riche.
    Je me suis régalé avec ta réponse

    Effectivement, l’époque proto islamique était porteuse d’une complexité qu’on a du mal à cerner aujourd’hui.
    Je parle notamment de la cohabitation des 2 qiblas aux débuts de l’islam : une sur Petra et une autre sur Jérusalem.
    Pourrait on imaginer qu’au sein de l’alliance arabo-nazareene les nazareens se tournaient vers Jérusalem alors que les arabes vers leur capitale Petra?
    Si tel était le cas, quel était le caractère que revêtait la qibla de Petra? Un caractère purement païen (pierre noire) ou au contraire pourrait on imaginer une sorte de sanctuaire judeochretien en territoire Arabe?
    Encore une fois, merci pour ta réponse et j’attends vivement tes commentaires sur la thèse ebionite

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s